Transferforum Biomolekulare Simulation Karlsruhe/Eggenstein-Leopoldshafen Les méthodes de simulation par ordinateur sont utilisées avec succès depuis des décennies par les secteurs de l’automobile, de l’aviation, de l’aéronautique ou encore des semi-conducteurs. Elles ont contribué pour une large part à l’amélioration de la qualité des produits, à la réduction des cycles de développement des produits et donc à la mobilisation plus efficace des activités de développement. Un groupe de chimistes, de physiciens et d’ingénieurs de l’Institut für Nanotechnologie du Karlsruher Institut für Technologie KIT cherche à appliquer cette approche réussie à certains problèmes de la nano et de la biotechnologie. (www.research.kit.edu/biostruct). Dans ce contexte, la prévision des effets nanométriques joue un rôle-clé dans le domaine des simulations biophysiques. En effet, elles permettent à l’utilisateur d’analyser les plus petits composants de la vie et de prévoir leurs effets en ayant recours à des modèles physiques. Les simulations biomoléculaires peuvent donner un coup d’accélérateur à la recherche de substances bioactives et jouent un rôle essentiel, notamment dans l’identification de substances odorantes, d’allergènes, de toxines ou de médicaments. L’objectif du Forum de transfert Simulation biomoléculaire est de mettre à la disposition des scientifiques et des entreprises une plateforme d’échange de connaissances dans le domaine de la simulation biomoléculaire. Pour toute information, veuillez vous adresser au bureau de liaison nanoValley.eu ou au représentant du forum de transfert:
 

Dipl. Ing. Simon Widmaier
KIT - Institut für Nanotechnologie
Hermann von Helmholtz Platz 1
76344 Eggenstein-Leopoldshafen
Tel. +49-721-608 28961
Fax. +49 721-608 28282
simon.widmaier@kit.edu
 
Rezligdocking32
Les solutions de simulation
développées à Karlsruhe permettent la prévision d’un grand nombre d’interactions entres protéines et composants organiques à faible masse moléculaire (sucres, polypeptides, ADN et ARN). Simon Widmaier travaille sur la simulation des interactions entre récepteurs et ligands dans les systèmes biologiques. Étant donné que l’interaction entre les récepteurs et les ligands peut être reproduite, elle peut être simulée avec précision au moyen des modèles d’interaction biophysiques. De nombreux domaines des sciences de la vie appliquées - du développement de produits pharmaceutiques ou cosmétiques jusqu’à la technologie agroalimentaire - peuvent avoir recours à ces simulations.