Hansnweiler Hans N. Weiler, Université de Stanford
Dialogue d’Erfurt, 22 septembre 2004

«Un facteur essentiel de la symbiose entre la science et l’économie dans  la Silicon Valley est le lien géographique et la proximité physique entre, d’une part des centres de recherches technologiques de pointe et, d’autre part, des entreprises innovantes. Mais ce facteur ne suffit pas à expliquer le lien étroit qui unit ces deux domaines. Un second facteur complémentaire et décisif est une « affinité culturelle » entre deux mondes d’un type particulier – celui de la science et celui de l’entreprise, une adéquation entre deux cultures institutionnelles aux valeurs et modèles comportementaux certes différents, mais compatibles.»
 
 
Peterhommelhoff Peter Hommelhoff, Université de Heidelberg
Discours du rectorat, 16 novembre 2006 

«Le problème central est le transfert de technologie, la transition entre la recherche fondamentale et l’application pratique et la commercialisation, mais également, dans le sens inverse, la formulation des questions adressées par l’économie d’application et de marché à la recherche fondamentale. Cette interface entre la science et la pratique est aujourd’hui encore, du moins en Allemagne, une source d’importantes difficultés, notamment parce qu’ici aucune entreprise née dans un garage n’est encore devenue une entreprise mondiale comme cela a pu être le cas dans la Silicon Valley.»